La participation citoyenne en marche

 

 

 

VOISINS VIGILANTS

 

 

 

 

 

Le Mardi 18 Décembre 2018, à la Mairie d'Hodeng-Hodenger, Jean-Claude Delwarde, le maire, recevait Jehan-Eric Winckler, sous-préfet de Dieppe, et le capitaine Laurent Brunel, commandant en second de la compagnie de Neufchâtel-En-Bray, pour la signature officiel d'un protocole de participation citoyenne en présence de Michel Lejeune, conseiller départemental.

 

Une démarche qui "consite à sensibiliser les habitants d'une commune et à les associer à la protection de leur environnement".

 

Le sous-préfet est revenu sur le principe et les buts recherchés : "Cette participation possède plusieurs vertus. La première, et problablement la plus importante, est de remettre du lien social dans une société très cloisonnée, très individuelle : on rentre du boulot et on repart le matin sans s'interroger sur ses voisins. La seconde vertu du dispositif est un véritable travail de partenariat qui nécessite une adhésion autour d'un maire et de son équipe municipale..."

 

Vigililance et prévention

 

Et de poursuivre : "Il n'y a pas de lieu sur le territoire où les malfaiteurs ne s'arrêtent pas à un moment donné pour voir de qu'il s'y passe...Nous sommes dans un territoire de passage avec ses départementales qui permettent, après repérages, d'opérer de chaque côté, en arrête de poisson, et comme on habite à la campagne où il ne se passe jemais rien, les portes restent ouvertes, les papiers restant dans la voiture..."

 

Des observations qui peuvent paraître anodines sur le déroulement de la vie dans le village sont souvent importantes pour les enquêteurs de la gendarmerie.

 

Mais, insiste le sous-préfet : "Il ne s'agit pas de former des milices de village ou des milices de quartier".

 

En effet l'action consiste pour les habitants à "adopter des actes élémentaires de prévention : surveillance mutuelledes habitations en l'absence de leurs occupants, ramassage de courrier, signalement aux forces de l'ordre des faits d'invicilités, des démarcheurs suspects".

Il s'agit de renforcer la vigilance et,sur signalement, de provoquer l'intervention de la gendarmerie. Le capitaine Laurent Brunel soulignait l'importance du protocole qui facilite les échanges et les renseignements avec les communes : "Il s'agit d'un partenariat".